About

 

1602160_680933631957836_883189985_oLe collectif C’est par où la danse? a été créé en 2007 suite à un voyage en République Tchèque, entrepris par quatre danseuses, dont l’objectif était de chercher la danse et d’en ramener images, sons et impressions en vue de créer une pièce vidéo chorégraphique. Le collectif est, depuis, un espace d’expérimentations dont la recherche est centrée sur l’inscription du corps dans son environnement, qu’il s’agisse de l’espace public urbain ou rural, de lieux de vie, de travail, de rencontres… Nous envisageons l’environnement comme un espace de liberté, un terrain de jeu collectif, de lien, d’échange. Nous tentons de nous approprier la ville, de peupler l’espace en invitant nos propres corps à se mettre en jeu dans l’exploration des possibles permis par la ville, le mobilier urbain, la signalétique, l’architecture, la circulation. Nous observons nos habitudes et les normes dans lesquelles nous nous inscrivons chaque jour. La mise en scène des corps dans l’espace public nous permet de révéler ces usages, de laisser dériver notre regard pour se faire surprendre par le potentiel de fiction que recèle notre quotidien, de révéler la multiplicité des perceptions du territoire pour éventuellement en détourner les usages, dévier les trajectoires, introduire de l’inattendu, de l’imaginaire, déplacer les regards, les attitudes, les corps, proposer des interprétations ludiques et éphémères de la ville. Nous collectons collectivement le mouvement, et constituons ainsi des archives de matières infimes et quotidiennes, de perceptions multiples et contingentes. Ceci nous amène à déployer des matières gestuelles à partir de ces perceptions des lieux, de leurs contraintes et des projections imaginaires auxquels ils invitent.

Photo by Aline Brugel

Photo by Aline Brugel

cpold.cestparouladanse@gmail.com

C’est par où la danse? (Where’s the dance at?) is a contemporary dance collective comprised of 6 dancers. Founded in 2007 by Audrey Bechara, Lucie Germon,  Marion Monnier and Fanny Paris with a trip to the Tcheque Republic; Lénaig Le’Yeuch and Amanda Wooden joined the collective in 2010. We transpose movement from one place to another to see how it changes. The degradation of the abandonded buildings we often perform in is a measure of  time as our presence in them traces the space. We choreograph completely collectively… (!)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s